• Home
  • Comment bien choisir votre lecteur codes-barres ?

Comment bien choisir votre lecteur codes-barres ?

Les lecteurs codes-barres sont aujourd’hui des appareils très communs qu’on rencontre le plus souvent dans les supermarchés. Ils servent en fait à « lire » des informations codées sous forme de barres (1D) ou de code QR (2D) et sont également employés pour optimiser la gestion des stocks des magasins.

Il en existe de nombreux types sur le marché qui peuvent se présenter sous plusieurs formes. Les plus courants sont ceux qui ressemblent à des douchettes ou des mini-pistolets. Cependant, il y en a qui sont encastrés sur des terminaux points de vente.

Quelle que soit sa forme, il faut aussi savoir qu’ils fonctionnent plus ou moins différemment. Il existe en effet de nombreux procédés de décodages (CCD, LASER, IMAGER). Quoi qu’il en soit, nous allons vous guider pour trouver le modèle qui répondra à vos besoins.

lecteur code barres

Les gammes de lecteurs code-barres

Le premier achat d’un lecteur code-barres nous renvoie souvent à la question : quel lecteur pour quel code ? Comme déjà dit plus haut, on rencontre essentiellement deux types de lecteurs code-barres :

Les modèles qui lisent les codes-barres ordinaires (1D): Sachez tout de même qu’il y a différentes sortes de codes-barres 1D (CODE39, 2Parmi5, C128, EAN128, EAN13, EAN8, UPC-A, UPC-E…), mais la plupart des appareils qui les lisent reconnaissent de nombreux modes d’encodage.

Les modèles qui lisent les codes QR (2D) : Ces appareils lisent les codes-barres traditionnels, mais aussi les codes-barres 2D de type DATAMATRIX, QRCODE (ou FLASHCODE), PDF417.

Les critères de choix pour un lecteur code-barres

La forme du lecteur code-barres

La forme du lecteur code-barres est sans doute le premier critère de choix à retenir. L’aspect de l’appareil influe en effet sur son mode d’utilisation et le confort d’usage. Il est donc crucial de choisir l’appareil qui est parfait pour ce que vous envisagez de faire.

Afin de vous aider, Nous avons listé ici les formes de lecteurs les plus présents sur le marché avec leur utilisation idéale :

– Les lecteurs codes-barres sous forme de crayon : ces appareils sont idéals pour scanner quotidiennement un petit nombre de codes-barres. Ils sont le plus souvent utilisés par les employés de bureau et les magasiniers.

La forme du lecteur code-barres

– Les lecteurs codes-barres sous forme de douchette ou de pistolet (lecteur à main) : ces modèles sont destinés à la lecture de plusieurs dizaines de codes-barres chaque jour. Ils sont assez maniables puisqu’ils sont munis d’une manche. Ils sont parfaits pour les contrôleurs de stocks et les caissiers de supérettes.

– Les lecteurs codes-barres à poser : Ils sont à « fixer » à un appareil électronique, le plus souvent une caisse enregistreuse. Ils restent toutefois amovibles et peuvent être enlevés pour lire les codes-barres sur des produits imposants. Ainsi, ils sont idéals aux comptoirs des vendeurs de mobiliers et de robots ménagers.

– Les lecteurs codes-barres à encastrer : ces modèles disposent d’un embout qui leur permet d’être emboîter à des appareils spécifiques. Ils servent à lire quotidiennement de grande quantité de codes-barres et sont donc idéals pour les supermarchés et les hypermarchés.

– Les lecteurs codes-barres de type terminal : Ils servent à centraliser l’étiquetage et la gestion des stocks. Ils sont encombrants, mais ils ont leur place dans les entrepôts.

Le système de décodage

Le mode de décodage influe directement sur la vitesse de lecture de ce type d’appareil et leur performance. On cherche presque tous les modèles les plus rapides et les plus maniables. Cependant, il est intéressant de s’attarder sur le mode de fonctionnement de ces appareils.

Il existe à ce jour 4 technologies de lecture de codes-barres, mais, généralement, les grandes marques se tournent plutôt vers les 3 principales :

– Les lecteurs codes-barres CCD : Ces appareils sont munis d’un capteur électronique qui « traduisent » les codes-barres 1D à très courtes portés. Du fait de ce fonctionnement, ces modèles ne sont pas très pratiques, ils sont cependant assez vendus à cause de leur prix abordable.

– Les lecteurs codes-barres Laser : ces appareils emploient des faisceaux lumineux pour lire les codes-barres 1D. Ils décodent les images jusqu’à quelques mètres de distance et sont donc plus pratiques que les appareils CDD. Ils sont plus ou moins chers selon le modèle, mais on doit dire qu’ils restent les plus appréciés par les consommateurs.

codes-barres (1D et 2D)

– Les lecteurs codes-barres Imager : ces appareils sont carrément équipés d’une mini caméra qui leur donne la possibilité de lire les codes-barres 1D et 2D. Ils peuvent décoder jusqu’à plusieurs mètres. Ils sont cependant assez coûteux et ne sont donc pas très bien vendus.

Lecteur code-barres « monotrame » et « multitrame »

Précédemment, nous avons vu 3 types de technologies sur un lecteur code-barres. Toutefois, il faut un mode de lecture pour pouvoir lire correctement les codes-barres, ces derniers ne se présentant pas souvent de la même manière.

Pour ce faire, il existe 2 types de capture du code-barres qui sont à distinguer : « monotrame », encore appelé linéaire et « multitrame », aussi dénommé omnidirectionnel.

En fonction de l’activité et de l’utilisation en elle-même du lecteur, vous apprécierez les qualités de chacun :

Lecteur code-barres monotrame

– Le monotrame ne fait apparaître qu’un faisceau laser qui permet de lire aisément les listes de codes à barres. Il nécessite toutefois de bien positionner le rayon parallèlement au code sélectionné. Sans cela, il lui est impossible de déterminer les données réelles sous le code-barres.

Lecteur code-barres multitrame

– Le multitrame en revanche se reconnaît facilement grâce à ses multiples faisceaux entrelacés de manière à ne laisser aucune zone d’ombre dans la lecture du code. Il permet de lire le code-barres dans n’importe quel sens. Les lecteurs pourvus de ce procédé sont en général mains libres (ils peuvent être posés sur une surface de travail ou un socle mural…).

Un modèle filaire ou sans fil ?

Les lecteurs codes-barres sont généralement utilisés pour optimiser la gestion des stocks. Pour ce type d’usage, vous devez vous munir d’un appareil que vous pouvez utiliser tout en vous déplaçant puisqu’il s’agira parfois de faire un inventaire. Dans ce contexte, il vous faudrait un modèle sans fil qui reste connecté en permanence avec votre réseau informatique.

Si vous envisager d’employer un lecteur code-barres pour accélérer les encaissements de vos clients, il n’est pas nécessaire de se munir de ce type d’appareil. Un simple modèle avec fil vous permet en effet de lire des code-barres à la caisse puisque le caissier n’aura pas à se déplacer pour enregistrer les achats de Monsieur tout le monde.

Configuration et mode de connexion des lecteurs code-barres

Utiliser pour la première fois un lecteur code-barres n’est pas une tâche facile. En effet, certains modèles nécessitent d’être configurés avant l’usage. Toutefois, sachez que cette étape dépend en grande partie du mode de connexion de l’appareil à votre réseau informatique.

Les lecteurs codes-barres sans fils se connectent via Bluetooth. Ils nécessitent généralement l’installation de pilote(s) et vous pouvez par la suite tout de suite les utiliser sans problèmes. Techniquement, ils sont des périphériques de types clavier. Ainsi, ils permettent de saisir les informations contenues dans un code-barres sur votre ordinateur ou votre caisse enregistreuse.

Les lecteurs codes-barres filaires sont souvent munis de port émulation clavier (PS2) ou USB pour être reliés aux appareils informatiques. Ils n’ont généralement pas besoin d’être configurés, mais certains modèles sont fournis avec des logiciels spécifiques et doivent donc être paramétrés avec ces éléments avant leur utilisation.

L’interface du lecteur code-barres

Quoi qu’il en soit, vous devez choisir votre modèle selon le type de connectique disponible sur votre ordinateur ou votre caisse-enregistreuses. Sachez qu’il existe certains lecteurs qui peuvent être connectés en sans fil ou avec fil (multiport) pour vous faciliter la tâche.